| 2 commentaires

Insolite

INDE
Good night 
A Jaisalmer, nous avons vu un papa endormir sa fille, en pleine après-midi, en lui tapant gentiment mais régulièrement sur la tête! Et hop, en 15 minutes la petite fille dormait. Il nous a expliqué que la régularité des petites tapes la berçait et l’aidait à s’endormir... Plutôt étrange… 

BIRMANIE
Algues courantes… 
Arrivée dans une petite guesthouse pas chère à côté du lac Inle; enfin pas chère par rapport aux autres (20$ la nuit). Dans un élan de propreté, on entreprend une petite lessive et au moment de rincer les affaires, on constate que le blanc a viré au vert… La raison… des algues dans l’eau qui devaient provenir de l’eau stagnante dans les réservoirs de la guesthouse. Evidemment, ceci s’est passé le deuxième jour, après notre douche et brossage de dents avec cette même eau pure… 

5 orteils comme tout le monde… 
La Birmanie pourrait être surnommée « le pays des tongues ». Presque personne ne porte des chaussures fermées. Normal, vu la chaleur ! Tellement confortable pour les pieds que les adultes ont régulièrement le petit dernier qui sort de la tongue… il y a tellement peu de place que les 4 autres l’ont poussé dehors. 


Timbre Birman
Inflation birmane 
A l’ouverture du pays, le timbre est passé du jour au lendemain de 50 kyats à 500 kyats, soit de 0,05 à 0,5€ ! (Un des timbres les plus chers d’Asie…) 

Immobilier 
Les prix des biens immobiliers en Birmanie atteignent des sommets (prix européens) et sont complètement déconnectés de la réalité (à voir l’état des façades et des infrastructures). Cette forte spéculation créé des problèmes dans les grandes villes pour les petits propriétaires. Lisez l’article complet en cliquant ici. 

THAILANDE
« Broken Road » 
En explorant en scooter la côte Est de l’île de Koh Chang (moins touristique que la côte Ouest), nous sommes tombés, en arrivant au sud, sur un panneau indiquant « careful, broken road ». Il ne s’agissait pas seulement d’une partie de la route cassée ou abîmée, mais d’une portion de route entière ! La route s’était effondrée 3 mètres plus bas. En attendant la réparation de la route (un jour peut-être…), un pont en bois a été construit… Un conseil, n’arrivez pas trop vite en scooter ! 

Koh Tao ou « Kota haut » 
Dans la série des routes Thaïlandaises, Koh Tao est une destination incontournable. A en croire le défilé des touristes « short/tongs/casquette » (pas de casque), à la clinique du coin, peu sont épargnés. Les scooters en location sont principalement des 100cc (pour 200 baths/j soit 5 euros) et ne sont pas assez puissants pour gravir les « montagnes » de l’île. 

Les pentes sont par endroit inclinées à 30%, et seules nos jambes nous permettent d’arriver en haut (encore plus à 2 sur un scooter…). 

Un conseil : derrière ces routes kamikazes, se cachent souvent de petits coins de paradis et de jolies plages. Donc prenez votre temps mais allez-y ! 


 
CAMBODGE 
Un Disney Land historique 
Angkor est connu pour ses temples hindouistes et bouddhistes construits au IXème siècle. C’est l’attraction principale du Cambodge où tout y est bien « rodé » (entrée à 20€/pers avec une photo scannée et imprimée sur le pass en couleur, les transports, les restaurants…) 

Bref, dans la visite, vous pourrez admirez des arbres gigantesques qui ont poussé sur la roche des temples. Chaque jour, ces exceptions de la nature assistent à un défilé incessant de milliers de touristes se prenant en photo devant ces immenses racines ! Une vraie attraction digne des studios Disney !
En voici un aperçu en image : 

MALAISIE 
« Garbage paradise » 
Les îles Perhentians (situées au nord-est de la Malaisie) sont de réels petits paradis. Pas de route, pas de voiture, pas de banque ni de supermarché… ça fait rêver ! Les hébergements affichent souvent complet (surtout durant la haute saison, d’avril à novembre). 

La venue des nombreux touristes et des malaisiens de passage pour le week-end n’a pas été anticipée et dépasse les habitants de l’île, déjà en début de saison. 

Long Beach (Kecil Island) Avril 2013
Les ordures sont entreposées sur la plage devant les guesthouses ou centres de plongée. Après quelques jours en plein soleil et quelques fortes pluies, ces déchetteries à ciel ouvert sont des nids à moustiques et dégagent une très forte odeur. Ensuite, les ordures sont ramassées par bateaux de compagnies privées (quand le temps le permet). Dans notre cas, elles n’ont pas été ramassées pendant 6 jours… 

Le non-traitement des eaux usées pose aussi problème… Les tuyaux des salles de bain vont directement sous les bungalows… Cela crée des retenues d’eaux aux couleurs douteuses, juste au bord des plages, dont le contenu (et l’odeur) est un mélange des eaux de cuisines et de salle de bain… 

Comme pour beaucoup d’îles dans cette région du globe, le traitement des déchets et des eaux usées est une vraie problématique environnementale. Le paysage en subit rapidement les conséquences mais aucune mesure n’est prise face à l’envie de voir venir toujours plus de touristes. 
Il y aurait, parait-il, des actions en cours pour régler ces problèmes, mais pour le moment rien de concret. 

Vice-versa 
La veste retournée
Mode ou explication scientifique ? On constate en arrivant à Kuala Lumpur que les conducteurs de 2 roues portent généralement une veste zippée à l’envers enfilant les manches par l’avant et donc obligatoirement ouverte dans le dos (le zip se retrouve dans le dos, et le dos de la veste se retrouve protège le conducteur du vent ou de la pluie de face). Ce serait une solution pour les problèmes d’humidité et des vêtements mouillés après quelques kms sous la pluie (souvent diluvienne).

Glaçons, no problem !
La règlementation en Malaisie veut que les glaçons soient fabriqués industriellement par des entreprises habilitées. La production de glace pour tous les établissements touristiques (hôtels, bars, restaurants…) se fait à partir d’eau potable et est ensuite acheminée dans chaque établissement (par bateau, puis en brouette sur les îles Perhentians par exemple).  Ceux qui ne respectent pas la règles ont de fortes amendes! Donc aucune crainte à avoir avec les glaçons en Malaisie

SINGAPOUR 
No food, no chewing-gum ! 
Il est interdit de manger ou de mâcher un chewing-gum dans le métro à Singapour (sous peine d’amende). A Singapour, tout semble aseptisé, c’est très étonnant de se retrouver dans un pays aussi propre au milieu d’une Asie relativement sale et mal entretenue.


BALI 
Dis-moi comment tu t’appelles, je te dirai qui tu es :-)
Nyoman (le nom de notre chauffeur à Bali), c’est un des quatre prénoms qui est donné systématiquement à la naissance d’un nouveau-né balinais et qui détermine l’ordre des enfants dans une famille :
- 1er enfant : Wayan (signifie « le plus ancien ») ou Putu ou Gede 
- 2ème enfant : Made (= milieu) ou Kadek 
- 3ème enfant : Nyoman (= nouveau) ou Komang 
- 4ème enfant : Ketut 
- 5ème enfant : on recommence au 1er… 

Tous les balinais ont donc 2 prénoms : celui attribué pour l’ordre, et leur deuxième prénom, le « vrai ». Mais leur vrai « prénom » est souvent difficile à prononcer donc ils ne l'utilisent pas avec les touristes. 

Pour différencier les filles des garçons, il faut rajouter devant le prénom: 
« Ni Si » pour une fille 
« I » pour un garçon 

Une tradition bien spécifique et bien ancrée à Bali!


2 commentaires:

  1. Génial toutes ces anecdotes ! Merci les copains !
    bebel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Bebel, on a plein d'anecdotes croustillantes à venir ! Continue de nous suivre :))

      Supprimer

Si vous n'avez pas de compte Google, choisissez le profil "Nom/URL" dans la liste déroulante puis entrez votre prénom.