| 5 commentaires

Birmanie

Nous sommes restés 13 jours en Birmanie (du 4 au 17 mars 2013). 

Notre trajet : Rangoon - Lac Inle - Mandalay - Bagan - Rangoon.

Les différents noms du pays: MYANMAR – BIRMANIE – BURMA

Et de la capitale économique : Rangoon – Yangoon – Yangon

Cette petite précision dans l’orthographe du nom du pays et de la capitale car il est souvent difficile de s’y retrouver. Ces différents noms sont à l’image des nombreux changements récents dans le pays. 

Pour info, la capitale économique est Rangoon et la capitale politique est devenue Naypyidaw depuis 2005.



Nous avons fait le trajet Bangkok – Rangoon en avion car c’est le seul moyen d’entrer dans le pays pour le moment (et pensez bien à faire votre visa en France ou en Thaïlande, voir page Démarches Administratives). Nous avons pris la compagnie Myanmar Airways International pour 198 € aller retour. Il existe aussi Air Asia qui fait le même trajet pour 100 € environ aller retour (nous ne connaissions pas ce bon plan avant de réserver !).



Rangoon (Yangon) (2 jours)

Avant toute chose, posez-vous la question « Où dormir à Rangoon ? »

Après une course folle à la guesthouse, nous avons trouvé Okinawa guesthouse (downtown) pour 30$ la chambre double avec clim et salle de bain (qualité très moyenne). Il est très difficile de se loger en Birmanie sans réserver à l’avance… Il n’y a plus assez de logements pour le nombre croissant de touristes.


Les visites à faire à Rangoon

Pagode Shwedagon
Nous avons visité la Pagode Shwedagon (à faire car c’est une des plus belles et plus grandes du pays). C'est à faire à la tombée de la nuit (coucher de soleil et illuminations ensuite, c'est magnifique).

Nous sommes aussi allés au musée des pierres précieuses du Myanmar (pays connu pour le Jade, le Rubis et le Saphir). Nous avons eu un très bon contact avec Mme Zar Lay de la boutique Fun Fun Gems Paradise (au RDC et 2ème étage du musée) et par qui nous sommes passés pour faire monter les pierres achetées en Inde (2 pendentifs et 2 bagues).

Nous nous sommes aussi promenés dans le parc Bogyoke autour du lac Kan Daw Gyi (entrée 800 Kyats = 1$). C’est très sympa, il y a de nombreux restaurants et bars avec vue sur le lac.

Lac Inle - Nyaung Shwe (3 jours)
Pour y arriver, nous avons pris l’avion (1H30 depuis Rangoon, 122 $ avec Air Bagan + 25 $ de taxi depuis Heho, l’aéroport). Nous avons dormi à Pyi 2 guesthouse à Nyaung Shwe (village principal au Nord du lac). Très bon petit déjeuner continental (toast, confiture et œufs, ça change des noodles). Le reste est très décevant. Chambres mal entretenues: cafards et fourmis en quantité, algues qui coulent du robinet, sympa pour se laver les dents ! (voir Page Insolite). Le soir, une forte odeur d’égout embaume la petite cour devant les chambres et vous accompagne dans votre sommeil. 

Visite de la fabrique de tissus - Lac Inle 
Nous avons passé une journée sur une barque à moteur pour visiter les différents villages sur pilotis du lac Inle (18 000 Kyats = environ 18 € pour la journée pour un bateau). C’est un très grand lac connu pour ses pécheurs qui pagayent avec une technique traditionnelle en utilisant une jambe : le « leg rowing ». Cela leur permet de voir où ils vont mieux que s’ils étaient assis. 

Les paysages sont splendides avec les montagnes autour et toutes ses barques très typiques. 

Dans les villages flottants, on trouve différentes fabriques: tissus avec du fil de lotus ou de la soie, cigares, pirogues en teck. Tout est prétexte au business avec les touristes. On vous annonce une fabrique d’ombrelles en bambou, à l’arrivée une femme seule fait une rapide démonstration et on nous dirige rapidement vers une boutique. Et toutes les boutiques vendent les mêmes choses à des prix presque plus chers qu’en France… Ça en devient très vite pénible… Si vous avez la possibilité, essayez de trouver LA barque qui vous fera visiter le lac sans passer par les attrapes-touristes. 

Mandalay (1 nuit)
Pour arriver à Mandalay, nous avons fait une journée de taxi depuis le lac Inle ! Le taxi en Birmanie, toute une histoire… Il nous a fait passer dans les plus hautes montagnes du pays, via des routes/chemins presque en construction (25€ par personne pour 8h de route). Le côté positif dans tout ça, c’est que nous avons découvert les beaux paysages du pays : très sec mais vert dans les vallées.

Nous avons passé très peu de temps à Mandalay, c’est une grande ville. Nous avons été agréablement surpris de voir que la ville semble presque plus développée que Rangoon : grandes rues, des magasins diversifiés et spécialisés (en informatique par exemple)… Cela vaut peut-être le coup de rester quelques jours.

Bagan (5 jours)
Kabar Aye Pagoda
Nous avons rejoint Bagan (trajet Bagan-Mandalay), par bateau sur le fleuve Irrawaddy. Cette croisière a duré toute une journée (40 dollars/pers). Vraiment à faire, c’est agréable et plus paisible qu’un taxi (facile à imaginer !), les berges du fleuve sont préservées et les paysages très jolis.

Bagan est un très beau site archéologique: plus de 2200 temples et pagodes s’étendent sur une vingtaines de kms dans et autour de 3 quartiers: Old Bagan, New Bagan et Nyaung U. Le Temple d’Ananda du XIème siècle (le plus célèbre) est à visiter, pour le reste, laissez vous guider par votre carte.

La grande question a été « comment visiter Bagan ? »: calèche, vélo, tuk-tuk, taxi ?... 
Le premier jour, nous avons opté pour la calèche, ce qui n’est pas vraiment l’idéal… Le côté positif, c’est qu’on n’a pas besoin de carte, le chauffeur nous emmène dans les endroits le plus connus… Les côtés négatifs :
- On ne voit pas bien le paysage à l’intérieur de la calèche (dommage, sachant qu’il y a partout des pagodes à voir).
- On est obligé de suivre le parcours imposé… ce qui laisse peu de liberté.
- Le cheval n’avance pas très vite (normal, il trotte sur du bitume), on se fait doubler par les touristes en vélo.
- Pour finir, le prix est excessif… 20 dollars par calèche pour la journée…

Les 2 jours suivants, nous avons loué des vélos à un tarif beaucoup plus abordable : entre 2 et 3 dollars la journée. C’est agréable de faire du vélo et ça permet de s’arrêter à tout moment (prendre des photos, découvrir un endroit un peu caché…). La seule difficulté est la chaleur et les quelques montées où il faut pédaler plus fort ;) Faites aussi attention aux véhicules qui roulent sur les mêmes routes (bus touristiques, camions…).

Où dormir à Bagan ?
Nous sommes d’abord allés dans le quartier Nyaung U (3 jours), qui est le plus abordable et le plus sympa le soir avec la rue principale animée. Nous vous recommandons d’ailleurs le New Park Hotel (choisissez la chambre à 30 dollars avec clim et un petit balcon), mais n’oubliez pas de réserver à l’avance !

Piscine du Thazin Garden Hotel - New Bagan
Ensuite, nous sommes allés dans le quartier New Bagan (2 jours), où si vos moyens vous le permettent, vous pouvez aller au Thazin Garden Hotel (un peu excentré mais il vaut le détour). La chambre est à 70/75$ avec un super petit-déjeuner, un très beau jardin et… une piscine entourée de bougainvilliers ! Bon plan : vous pouvez aussi y aller juste pour la piscine pour 5$/jour. Les piscines sont assez rares pour le moment en Birmanie et pourtant il fait très chaud (40 degrés au mois de février par exemple).

Pour finir, nous sommes restés 2 jours à Rangoon avant le départ pour la Thaïlande.




3 conseils pratiques pour voyager en Birmanie 



Négociation 
N’hésitez pas à négocier sec quand vous cherchez à acheter un produit/service. C’est un pays qui s’ouvre tout juste au tourisme et ils n’ont pas trop l’habitude de devoir discuter. Continuez de négocier même s’ils en rigolent. Il arrive aussi qu'ils ne veulent pas baisser les prix pour que "ça ne se sache pas"; dans ce cas, précisez bien que vous ne le direz à personne... S'ils baissent leurs prix une fois, les concurrents le feront aussi et ainsi de suite... Ils préfèrent donc avoir une chambre vide plutôt que de faire des réductions...
Cependant, beaucoup ont une situation de monopole (hôtellerie, transport..) Donc dans ce cas, vous ne pourrez rien faire. 

Les prix 
Vous trouverez de tout à tous les prix : restaurants, hôtels, taxi, eau…
Il n’y a pas toujours de cohérence entre les prix. Par exemple, en faisant le tour des jolis hôtels avec piscine de New Bagan (pour finir en beauté notre séjour birman), on a trouvé des chambres de 50$ à 150$ la nuit, alors que rien d’exceptionnel ne justifie la différence de prix, au contraire... 2 bonnes adresses : Kaday Aung Hotel ou Sky Palace Hotel (des chambres très correctes à 50$). 

Les restaurants 
Il existe 3 types de restaurants en Birmanie.
- Les « boui-boui » où l’on mange dehors sur des petites tables et tabourets en plastique. La cuisine est dans la rue et cela vous permet de voir ce que vous mangez (c’est pratique).
- Les restos typiques birmans où la carte est en birman avec des photos…alors là, c’est votre feeling qui compte (pas de vue sur la cuisine). Il existe de très bons petits plats typiques birmans, mais généralement « veg » (sans viande).
- Les restos touristiques où la carte est en anglais et où vous trouverez de tout : cuisine thaïlandaise, chinoise, italienne...

Vous pouvez évaluer le niveau d’un restaurant au prix de la bouteille d’eau (1,5L), normalement la cuisine et les plats suivent : 
- 300 Kyats, comme en magasin, petit restaurant
- 400 Kyats, restaurant typique ou touristique 
- 500+ Kyats, restaurant haut de gamme



Qu’avons-nous pensé du Myanmar?

Le résultat est sans appel, de nombreux aspects de la Birmanie nous ont déplu et nous souhaitons vous expliquer pourquoi. Les lignes qui vont suivre n’engagent que nous et correspondent à notre point de vue (à comparer avec d’autres). Nous vous laissons lire dans les guides l’histoire du pays (occupation militaire, gouvernement corrompu, religions…) et ses atouts (les pierres précieuses entre autres). 



En arrivant, nous nous sommes rendus compte que c’est un pays très cher pour les touristes. Tous les prix sont en US $ pour les hôtels ou les transports (il est d’ailleurs plus intéressant de payer en $, sauf pour les produits courants comme les bouteilles d’eau).
Etant plutôt surpris de faire ce constat dans un pays tout juste ouvert sur le monde, nous avons vraiment cherché à en savoir plus sur ce pays qui vit encore des jours difficiles (cf. les affrontements de mars 2013 entre autres) en parlant avec des birmans qui sont souvent timides...
Ainsi, nous nous sommes renseignés sur la manière dont ils vivent, et nous avons tenté de comprendre le fonctionnement du pays. Au fur et à mesure des discussions, nous nous sommes rendus compte que le pays est gouverné par les riches (qui sont très riches) et qui le sont devenus souvent grâce au marché des pierres précieuses mais aussi grâce au tourisme. De l’autre côté, les pauvres sont très pauvres, et ne peuvent pas espérer avoir une meilleure situation car rien ne peut leur appartenir. Enfin, il n’y a pas de classe moyenne (du moins pas encore…).

Le prix de l’immobilier y est pour beaucoup car les prix explosent (suite à une forte spéculation des étrangers): les terrains se vendent des millions de $ et les loyers sont très chers. Il est donc impossible pour les pauvres de pouvoir accéder un jour à la propriété. A l’inverse, certains propriétaires de petits commerces ont vu leur patrimoine immobilier quadrupler de valeur depuis 2007 environ.

Pour info : 
Salaire moyen d’un birman : 60 – 100$/mois
Essence : 1,3 $/litre

Budget moyen par jour et par personne pour un petit budget :
Repas : 10$/j par personne
Hébergement : 10$ (en dortoir) ; 20$ en chambre (sans clim, avec salle de bain) ; 30 à 60$ pour une chambre classique avec clim et salle de bain. Pour info, les chambres un peu plus luxueuses commencent à 60$.
Transport : 15-20$ par trajet (pour les bus ou taxi courte distance) (pour info : un billet d’avion Rangoon-Heho ou Bagan-Rangoon coûte 122$)
Souvenirs : 3-5$ pour 1 petit souvenir

Un pays pas facile à comprendre…
Il ne s’agit pas tant des prix (parfois très élevés et équivalents aux prix européens) mais plutôt de l’ambiance qui règne autour du tourisme. Encore plus que dans les autres pays d’Asie, tout est bon pour vous alléger de quelques dollars ou Kyats (1€=1000 kyats) : entrée dans une ville (Lac Inle) ou dans un jardin (à Rangoon).

Où qu’on aille, les vendeurs s’accordent sur les prix et il est parfois impossible de négocier certains produits ou services. Par exemple : le taxi de l’aéroport de Heho pour aller jusqu’à la ville principale (Nyaung Shwe) coûte 25 000 kyats (25€) pour 30-40min de route. Et il y a qu’un seul homme qui propose ses taxis, donc le choix est vite fait… 

Un rapide comparatif :
25€ le trajet, 10 fois par semaine au minimum (il y a au moins 2 vol par jour qui arrivent à cet aéroport) ; 25x10=250 ; 250x4= 1000€ 
Un chauffeur de taxi (ou plutôt l’homme a qui appartiennent ces taxis) gagne donc plus de 10 fois le salaire moyen … (hum.. hum…)

Les guesthouses proposent des chambres à 40$ la nuit en moyenne. Un établissement avec 10 chambres et un taux de remplissage de 70% sur l’année fait en moyenne 2500$ par mois… (À méditer…). Même si les hôtels reversent 20% au gouvernement (ce qui correspond à nos taxes en France), le profit reste énorme pour la qualité de service.

Quant aux hôtels « haut de gamme » à Rangoon par exemple, il faut compter entre 150 et 200$ par nuit, mais n’ont rien à voir avec les hôtels londoniens, parisiens, ou new yorkais aux mêmes prix. Il s’agit d’une simple capitale asiatique, en pleine construction, avec des images et scènes identiques à ce qu’on trouve partout ailleurs. Rien ne justifie donc ces prix. 

Le seul problème est qu’il y a peu de concurrence voire pas de concurrence, et que comme dans toutes situations de monopole, les prix sont imposés aux consommateurs. De plus, cette situation n’incite pas les personnes travaillant dans le tourisme à développer leur sens de l’accueil, du service, leur relationnel avec les touristes, leur amabilité ou encore leur apprentissage de l’anglais…

Quand vous arrivez dans une ville et que vous n’avez pas réservé, c’est donc la course au logement et aux guesthouses. Pour le moment, elles ne sont pas assez nombreuses comparé au nombre de touristes. 

Pour nous, la Birmanie pratique des prix pour les touristes qui ne correspondent pas vraiment au niveau de vie moyen que n’importe qui pourrait avoir en vivant dans le pays. 

Nous pensons donc qu’il y a maintenant 2 possibilités pour le futur de la Birmanie :
- Une offre plus importante : le tourisme se développe et la concurrence s’accroit (davantage de guesthouses, de compagnies de taxi, de services aux touristes…) ce qui engendrera automatiquement une baisse et une harmonisation des prix, des services et produits vendus aux touristes.
- Les touristes, fatigués de sentir cette surexploitation, arrêtent de venir visiter la Birmanie, ce qui fera décroitre progressivement le tourisme. Les informations vont vite aujourd’hui avec les réseaux sociaux et les guides ne suivent pas encore la montée fulgurante des prix…

Aujourd’hui : à budget équivalent, autant voyager en Thaïlande, au Cambodge ou en Inde (2 fois moins cher).

Si vous souhaitez en savoir plus sur la Birmanie :
- Au sujet de l’immobilier (article en Anglais) : http://bamaryu.net/2012/11/bubbles/


Pour voir toutes les photos de notre séjour en Birmanie : cliquez ici

5 commentaires:

  1. avez vous rejoint danielle ?? Vos photos sont très belle passez 1 bon VOYAGE ... TOUT ça DONNE ENVIE
    LOLA JOSEPH

    RépondreSupprimer
  2. Hello Lola. Oui, Danièle est bien arrivée en Birmanie, et tout se passe très bien ! On profite à fond pour visiter tout le pays et découvrir de supers paysages. Bisous Lola

    RépondreSupprimer
  3. Juste une remarque sur votre point de vue: vous trouvez excessif les 20$ pour la calèche et en même temps vous constatez la pauvreté des Birmans ! Ne pensez vous pas que le conducteur de la dite calèche a le droit de gagner sa vie comme vous lorsque vous travaillez. Par ailleurs un cheval mange , une calèche a besoin de maintenance et vous montez à 2 dans la calèche ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire. Ce montant nous a paru excessif pour la Birmanie et l'entretien d'une calèche et d'un cheval ne justifie pas ce prix.... En seulement 5 sorties, le conducteur de la calèche a gagné le salaire mensuel en Birmanie. Et comme tout le reste en Birmanie, les activités qui touchent au tourisme sont surévaluées. C'est ce que l'on a ressenti et il y a surement d'autres points de vue.

      Supprimer
  4. Super article. Merci bien pour le partage et ses tres belles photos. La Birmanie est encore un pays preserve en Asie du Sud Est. Bonne continuation !!! https://vietnamoriginal.com/

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte Google, choisissez le profil "Nom/URL" dans la liste déroulante puis entrez votre prénom.