22 juin 2014

| 2 commentaires

Costa Rica – Nicaragua – Honduras : au coeur de l'Amérique Centrale

Voici la première partie de notre traversée de l’Amérique Centrale. Après le Panama, nous avons traversé le Costa Rica, le Nicaragua puis nous avons atteint l’île d’Utila au Honduras.



Costa Rica (3 jours)


3 jours ?! Vous vous demandez pourquoi si peu ? Nous avions été avertis, et cela s’est vérifié, le Costa Rica est un pays assez cher. Et il l’est encore plus lorsqu’on le compare au Nicaragua…



Puerto Viejo
Depuis Almirante, côté terre de Bocas del Toro au Panama, nous avons pris un taxi (bien négocié ! 20$ pour 45 minutes de trajet) pour aller jusqu’à la frontière. La frontière, côté Est de l’Amérique Centrale, est peu empruntée par les touristes, donc nous étions presque les seuls à la passer. Il s’agit d’une des plus impressionnantes frontières que l’on ait passé, car on l’a vraiment traversée à pied, sur un pont métallique et en marchant sur des planches de bois à moitié cassées au dessus du vide... 
Il faut penser à avoir 3$ par personne pour sortir du Panama.

Ensuite, nous nous sommes rendus à la station de bus (attention: des taxis vous alpaguent avant pour vous proposer des tarifs exorbitants !) où nous avons pris un bus pour Puerto Viejo pour 3500 CRC (=5 € / personne) pour 2H de route.

Attention à ne pas oublier de changer l’heure de vos montres car il y a une heure de moins au Costa Rica !
Conseil : partir assez tôt du Panama pour traverser la frontière le plus tôt possible et poursuivre le trajet avant la fin de la journée.

Nous sommes arrivés dans la petite ville de Puerto Viejo, réputée pour son ambiance assez « baba-cool ». Les bâtiments sont colorés et il y a de la vie dans cette ville mais nous n’avons pas accroché plus que ça… La plage n’est pas très jolie et nous nous sentions vraiment comme des touristes… En plus de ça, on a eu beaucoup de mal à trouver un hôtel dans notre budget (30$ / nuit à 2). Au final, après 2 heures de recherches, nous avons choisi un hôtel : Casa Verde Lodge où nous sommes tombés sur une française très sympathique pour 45 $ la nuit (= 34€). Les chambres ne sont vraiment pas agréables pour le prix (salle de bain partagée) mais le vrai plus de cet endroit c’est le cadre ! Une piscine magnifique et un jardin fleuri et regorgeant d’animaux comme des crabes bleus, des grenouilles rouges, des iguanes…
Nous avons bien profité de la piscine le lendemain mais nous avions prévu de partir directement pour la capitale, San José car nous ne souhaitions pas rester plus longtemps (surtout au vu des prix des logements et de la nourriture). 
Nous avons donc pris un bus direct pour San José pour 5360 CRC (=8€) pour 5H de route.

San José
Ayant anticipé notre arrivée dans cette capitale, nous avions réservé un hôtel via Booking.com : Apparthotel La Perla.
http://www.booking.com/hotel/cr/apartotel-la-perla.fr.html?aid=372168
Nous avions fait ce choix car c’était un petit appartement (pour se sentir un peu comme chez nous ! on en avait besoin) où nous pouvions cuisiner et nous reposer. Un super lit, un service au top, et le tout très propre ! Cet hôtel n’était pas dans le centre mais des bus nous y ont emmené. 

Nous avions réservé 2 nuits car nous souhaitions absolument envoyer un colis pour la France… Malheureusement, ça n’a pas été possible puisqu’ils ne font plus les envois par bateaux mais uniquement par avion… Donc le coût n’était même pas envisageable pour nous… Nous avons dû garder nos souvenirs dans notre sac jusqu’au prochain pays… Le Nicaragua !

La ville de San José est une capitale qui ne donne pas très envie, il doit y avoir des quartiers sympas mais il faut les connaître. Le sentiment d’insécurité y est assez présent. 

Donc nous sommes donc directement partis pour le Nicaragua…

Nicaragua (6 jours)
Nous avons pris un bus pour rejoindre la frontière (côté Ouest), qui se trouve à Pena Blanca. Il y a 6H de route pour 4565 CRC (=6,8 €). Il s’agit, à nouveau, d’une frontière que l’on ne peut passer qu’à pied… mais moins folklorique que la précédente ! La sortie du Costa Rica se fait bien; mais ensuite, il faut marcher plus d’un kilomètre sous la chaleur et avec les sacs pour rejoindre l’entrée du Nicaragua. Ils demandent 12 $ pour entrer dans le pays… (des distributeurs sont disponibles sur place si besoin) mais en plus, une femme demande de payer 1$ par personne pour la mairie.. On a senti l’arnaque, on n’a rien donné et on est parti !
Il faut encore marcher 800 mètres pour rejoindre la route, où des taxis par dizaine font barrage! Il faut vraiment être ferme pour ne pas se laisser embobiner et rejoindre un « chicken bus » (anciens "school bus" américains) qui se trouve un peu plus loin.

Il commençait à être tard et nous ne savions pas du tout comment rejoindre Granada… Le chauffeur nous a donc conseillé d’aller jusqu’à Masaya pour ensuite prendre un autre bus pour Granada. Total : 2H30 jusqu’à Masaya pour 75 NIO (=2,3 €) puis 30 minutes jusqu’à Granada pour 12 NIO (=0,4 €)… Ah les prix ne sont pas les mêmes qu’au Costa Rica !

Finalement, nous sommes arrivés vers 21H à Granada, où nous avions (heureusement) réservé une auberge de jeunesse. 

Granada
Nous avons passé 2 nuits à la Casa Sacuanjoche (25$ la nuit = 19€) mais que nous ne recommandons pas car il n’y a pas d’air conditionné et il fait très chaud dans la ville !
http://www.booking.com/hotel/ni/casa-sacuanjoche.fr.html?aid=372168
Les ventilateurs ne sont pas très efficaces et font du bruit. De plus, on ne s’est pas sentis à l’aise avec les propriétaires… peut-être serait-ce dû à l’effet « Lonely Planet » !? Nous l’avons souvent constaté, quant un hôtel est référencé dans les guides touristiques, les clients affluent tous seuls et les efforts pour les attirer ne sont plus nécessaires. Il s’ensuit par la force des choses la diminution de la qualité de service. Bref, choisissez un endroit un peu plus cher mais qui sera sûrement mieux dans cette petite ville sympathique. 

Granada ou Grenade, est une ville agréable, typique de l’Amérique Centrale avec sa grande église du centre ville, de nombreux bars/café/terrasses… 

Nous avons même pu envoyer notre colis (enfin !) et en avion en plus car pour une dizaine de kg nous avons payé 30€ environ (c’est donc le pays le moins cher de notre voyage pour envoyer des colis en France !).

Poneloya
2 jours plus tard, nous sommes partis pour un « grand périple » pour atteindre le village de Poneloya (sur la côte Ouest du pays). 

Nous avons pris un 1er bus pour Managua : 1H de route (24 NIO / pers = 0,7 €). Puis, un second bus pour Léon : 1H30 de route en mini-bus (51 NIO / pers = 1,5 €). A Léon, nous avons dû changer de terminal de bus et donc prendre un taxi : 50 NIO pour 2 soit 1,5 €. Enfin, nous avons pris un Chicken Bus pour Poneloya (serrés comme des sardines ou des poulets selon les expressions!), Aurélie assise dos à la route, à côté du chauffeur, au-dessus du moteur qui chauffe (en plus des 40 degrés à l’extérieur) et François debout. 30 minutes de trajet qui nous ont paru une éternité ! 

Nous avions trouvé le nom d’une guesthouse sur internet : Hostal El Pulpo. Cet endroit restera vraiment longtemps dans nos mémoires car c’était un petit coin de paradis. 

Une maison tenue par un homme seul, très aimable. Nous étions seuls, avec le jardin donnant sur une immense plage de sable noir ! Nous y sommes restés 5 jours à 25$ la nuit (=19€). Nous allions faire nos petites courses dans une « Pulperia », nom donné aux superettes locales dans lesquelles on ne rentre pas mais on demande ce que l’on veut au comptoir… 5 jours de repos, au calme et dans un endroit superbe (sans internet) !

Ensuite, un long voyage nous attendait pour rejoindre directement le Honduras. 

Au final, le Nicaragua nous a bien plu et nous aimerions y retourner pour découvrir Las Islas del Maiz (Corn Islands) sur la côte Est, mais pour nous y rendre (uniquement en avion), nous aurions du faire un gros détour et le temps nous a manqué. 

Honduras (6 jours)
Autant vous prévenir, le Honduras n’est pas le pays le plus agréable. De nombreuses personnes nous ont alerté sur la sécurité dans les grandes villes… Nous sommes donc allés directement à Utila, une petite île au Nord-Est du pays… Au moins, nous étions sûrs d’y être bien !

Venant du Nicaragua, nous avons pris un bus direct depuis Léon jusque San Pedro Sula en passant par Tegucigalpa. 13H de bus pour 37$ par personne (+8$ qu’ils nous ont demandé dans le bus pour passer la frontière alors que le prix est de 3$...). 

Nous avons passé une nuit à San Pedro Sula (sachant que c’est la ville la plus dangereuse au monde… selon les informations que l’on nous a donné…).
http://www.booking.com/hotel/hn/guesthouse-dos-molinos-b.fr.html?aid=372168
Nous sommes sortis pour manger mais pas plus !!!

Le lendemain, à 5H du matin, nous avons pris un bus pour La Ceiba pour y prendre un bateau pour Utila. Encore 3H30 de route… puis un bateau pendant 1H (470 HNL = 17€). Sacré voyage !

Utila (5 nuits)
Enfin arrivés sur l’île, nous avons été alpagués par une horde d’écoles de plongée qui veulent à tout prix que vous les rejoigniez pour des cours de PADI. Bon, autant vous dire qu’après 7 mois de voyage, nous avons fait notre choix nous-même.
Nous vous recommandons donc : Captain Morgan’s Dive Center. 

Au début, nous devions juste faire 2 ou 3 plongées mais au final, nous nous sommes lancés dans le niveau 2 du PADI ! (Nous avions passé le niveau 1 en Thaïlande 4 mois plus tôt : http://www.1world4eyes.com/p/thailande.html). 

En passant les niveaux de PADI, les hébergements sont à prix réduits. Nous étions donc presque dans une suite avec un lit king size et une super salle de bain pour 29$ la nuit. Sans parler de la plage privée de l’hôtel ! Bref, encore un petit coin de paradis !

Le PADI niveau 2 nous a coûté 279 $ par personne, c’est surement l’un des endroits les moins cher du monde (et le plus beau en même temps) ! 

Nous avons choisi 5 spécialités : plongée profonde (35 mètres), navigation, identification des poissons, plongée de nuit, flottabilité. Ce sont nos meilleurs souvenirs avec notre instructeur Australien, Gary (oui oui, ça fait rêver ;)). Le moment le plus impressionnant reste la plongée de nuit qui s’est fait un soir de pluie, donc l’eau était agitée et nous n’étions pas très sereins dans le noir…

Utila est une petite île où tout le monde se connaît, nous avons fait la connaissance d’une française vivant au Canada, Alice, avec qui nous avons passé de bonnes soirées autour de plato tipico et de bonnes bières locales.
Utila : définitivement le paradis des plongeurs et de la bonne ambiance !

Ensuite, nous sommes partis direction le Guatemala !


Pour retrouver les photos du Costa Rica, Nicaragua et Honduras : cliquez ici

Prochain article sur le Guatemala et le Belize : cliquez ici

2 commentaires:

  1. Merci pour ce bel article qui nous fait voyager même si on doit rester en France :) Je suis fan de la grenouille orange ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Audrey ! Ca nous fait plaisir ! Les grenouilles sont partout au Costa Rica et de toutes les couleurs :p

      Supprimer

Si vous n'avez pas de compte Google, choisissez le profil "Nom/URL" dans la liste déroulante puis entrez votre prénom.