18 septembre 2013

| 2 commentaires

Pérou

Nous avons passé peu de temps au Pérou : 6 jours pour visiter Cuzco et le Machu Picchu et passer une nuit à Lima avant de continuer notre trajet vers le Nord.

Voici notre itinéraire du 10 au 16 juillet 2013 : Cuzco – Machu Picchu – Cuzco – Lima – Tumbes – Equateur – Cali (Colombie)


Cuzco / Machu Picchu (5 jours)
Cuzco : étape très agréable avant le Machu Picchu
Où dormir à Cuzco ?
Hostal Mama Simona. C’est une super guesthouse située en centre ville, bien aménagée, propre, bien décorée et avec une cuisine collective. Prix : 60 soles = 15 € /nuit en chambre double avec salle de bain partagée et petit déjeuner.
http://www.booking.com/hotel/pe/mama-simona-hostel.fr.html?aid=372168

Comment se déplacer à Cuzco ?
Le collectivo ! Ce sont ces minibus qui sillonnent la ville où vous verrez généralement un petit jeune debout à l’entrée du bus, descendre à chaque arrêt et crier les noms des prochains arrêts sur sa route. Définitivement, le moyen le moins cher et le plus sympa pour se déplacer dans la ville. 
Le réseau est très complet et vous pouvez vous rendre partout dans la ville en demandant à un arrêt de bus. Chaque collectivo a un trajet bien précis qui n’est pas défini par une lettre ou un numéro mais par un nom (ex : Batman!)
Si vous arrivez de nuit au terminal de bus ou à l’aéroport (situé très proche du centre), par exemple, prenez un taxi. Vérifier bien que c’est un « vrai » taxi, en regardant sa plaque.

Se rendre au Machu Picchu : le parcours du combattant ! 
Machu Picchu vu de loin (au milieu de la photo)
Le Machu Picchu est un des sites archéologiques les plus visités au monde (1800 personnes par jour) et est devenu progressivement un énorme business avec les touristes qui affluent du monde entier pour venir découvrir cette cité Inca (du XVème siècle) perdue dans la montagne.
Il faut savoir que lors de la conquête de l’Amérique du sud, qui a débuté au XVIème siècle par les espagnols (suite à la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb), les conquistadors exterminaient les populations locales et détruisaient les villes sur leur passage. Dans leur progression, ils n’ont jamais trouvé la ville sacrée du Machu Picchu perchée à plus de 2400m d’altitude sur un relief difficile d’accès. Ceci explique pourquoi les ruines du Machu Picchu sont aussi intactes.
Aujourd’hui, le chemin d’accès pour les touristes a beaucoup changé (bien que la randonnée sur l’Inca trail soit une des principales attractions de la région), le site du Machu Picchu se trouve à 130km de Cuzco, et à 400m au dessus de Agua Calientes, la petite ville au pied de la montagne.
Dans la langue Quechua, Machu Picchu signifie « vieux sommet ». La ville Inca a été construite sur une arrête rocheuse qui relie le Machu Picchu et le Huayna Picchu, « jeune sommet ».
Après ces informations historiques, voici les détails pratiques pour vous rendre sur ce site incontournable:
- 1ère étape : acheter les billets pour l’entrée au Machu Picchu
Il faut le faire à l'avance, soit sur internet soit au Ministère de la Culture à Cuzco ou à Aguas Calientes. Si vous voulez monter au Wayna Picchu (appelé aussi « Huaynapicchu ») ou tout en haut du Machu Picchu (« la montana »), il faut prendre une option en plus en achetant les billets. Sur place, il n’y a aucune possibilité de changer de billets !

Le Wayna Picchu peut valoir le coup (400 places en vente par jour pour 30 soles en plus) mais attention ca monte bien !!! On ne voit même pas le chemin sur la montagne d’en bas!
La meilleure solution reste la montagne gratuite (pour le moment) : l'Intipunku, la puerta del sol, à l’opposé du Huayna Picchu. C'est par ce chemin qu'arrive l'Inca Trail. Il vous faudra en moyenne 50 minutes de montée et 30 minutes de descente. En hauteur et reculé par rapport au site, on a une vue globale sur le Machu Picchu, le Wayna Picchu, et toute la vallée.
Entrée du Wayna Picchu à droite de la carte / Chemin vers l'Intipunku à gauche de la carte (en jaune)
- 2ème étape : trajet Cuzco - Aguas Calientes (ville en bas du Machu Picchu)
Il faut savoir qu'il y a un énorme business autour de ce trajet puisqu'il n’y a pas de route (ou qu’ils ont décidé de ne pas en construire) pour rejoindre Agua Calientes!
Le moyen le plus direct est de prendre le train « le plus cher du monde ». Mais, il y a d’autres possibilités qui font économiser quelques dollars:
- La marche : l'Inca Trail, 4 jours de marche, en passant par une agence avec un guide mais il faut réserver à l'avance et les prix sont assez élevés (environ 400 euros)
- Le train au départ de Poroy à 30min de Cuzco (la gare dans Cuzco ne fait plus de trajet vers le Machu Picchu) : Peru Rail ou Inca Rail : 200 dollars/pers A/R en réservant à l'avance (3h aller et 3H retour). Le train appartient à l'Orient Express, entreprise anglaise et chilienne... et bénéficie d’un gros monopole puisque c'est le seul moyen de transport pour se rendre jusqu'au Machu Picchu.
- Mini bus et train (option plus économique que nous avons choisie) : il y a une station de minibus vers le Ministère de la Culture à Cuzco qui part tous les jours, toutes les heures environ, donc pas besoin de réserver. 6 soles pour aller jusqu'à Urubamba (1h30), puis 1,5 soles et 30 min pour aller jusqu'à Ollantaytambo (changement de minibus au terminal). Très pratique et même prix que les locaux ! Environ 2€ / personne!
Ensuite, de Ollantaytambo, vous pouvez prendre le train pour Aguas Calientes : (1H30) pour 100 dollars A/R.
La petite ville d’Ollantaytambo est très agréable pour y passer la nuit avant de repartir le lendemain pour le Machu Picchu. Il y a quelques ruines autour de la ville à visiter à pieds.

RESUME du trajet que l’on a fait pour aller au Machu Picchu depuis Cuzco: 
Minibus jusqu'à Ollamtaytambo (2h - 7,5 soles)
1 nuit à Ollamtaytambo (15 soles)
Train Perurail (1h30 - 53$)
1 nuit à Agua Calientes (40 soles)
Bus A/R (25 min - 18,5$)
Entrée Machu Picchu (128 soles)
Train Perurail (1h30 - 63$)
Prix TOTAL pour visiter le Machu Picchu: 200 soles + 134,5$ = 200$/pers

Derrière solution pour les plus « routards »: marcher le long des rails entre Ollantaytambo et Aguas Calientes pendant 6h... ou encore prendre un autre mini bus qui va a Hydroelectrica (4H) puis marcher 2H jusqu'à Agua Calientes (relativement plat)…

C'est le parcours du combattant si l’on choisit de ne pas prendre le train...
Pour information les locaux et les péruviens payent 10 soles (voire moins) pour rejoindre Aguas Calientes quand vous en payez 300 !

- 3ème étape : Agua Calientes - Machu Picchu !! (enfinnn!)
Une fois à Agua Calientes, 2 possibilités pour monter jusqu’au Machu Picchu:
Route pour le Machu Picchu qui se dessine dans la montagne
- Monter à pied (nous vous le déconseillons) 2H de montée abrupte dans la nuit pour arriver épuisé en haut !
- Prendre le bus (Mercedes dernière génération !): 18,5 dollars A/R pour 25 minutes (à acheter la veille si vous prévoyez de partir tôt le lendemain)

Nous avons voulu y aller tôt le matin pour prendre le 1er bus. Les bus sont stationnés le long du trottoir et il faut y être à 4H20 (départ : 5H30) pour monter dans le premier. Sinon, il y a des bus toute la journée. On est donc arrivés les 1ers devant les grilles d’entrée du Machu Picchu pour y entrer à 6H. On a traversé tout le site TOUT seul en ce 12 juillet 2013 (fiers de nous !)
Ours noir en liberté !
En plus de ça, une heure après notre arrivée, on a  eu la chance incroyable de voir un ours noir! Il paraît qu’il sort rarement donc c'était juste exceptionnel! Ils l’appellent l’ours « à lunettes » car il a une tache blanche autour des yeux.

Petit conseil : prenez à manger et à boire!! Il n'y a rien en haut et même si c'est interdit (ils ne contrôlaient pas les sacs quand nous y sommes allés). Attention à ne pas laisser de déchets.
Pour information: il fait très chaud en pleine journée mais très froid le matin.

Lima (1 jour)
Trajet Cuzco-Lima
On a décidé de prendre l’avion pour s’économiser 22H de bus…
Star Peru : 125 $/personne (à voir en fonction des saisons). Il y a aussi Peruvian Airlines.

Où dormir à Lima ?
Hostel 1900 dans le centre, c’est une grande maison coloniale typique et complètement ouverte sur l’extérieur (les couloirs bien sur ! pas les chambres).
Prix: 74 Soles (20 €) pour la chambre double et salle de bain commune avec petit déjeuner). 
Nous sommes restés une seule nuit à Lima pour avancer sur notre tour du monde. Nous n’avons rien visité par manque de temps.
Info pratique: il y a un grand centre commercial à 10 minutes à pied de l’Hostel 1900 pour faire quelques courses avant un long trajet en bus ou pour y manger le soir.

Pour voir les photos de notre voyage au Pérou : cliquez ici
Pays suivant : la Colombie, cliquez ici pour voir la page

_______________________________________________________________________
 
Trajet LIMA (Pérou) – CALI (Colombie)
Objectif « gagner du temps » (sans prendre l’avion car les prix sont excessifs)
Et comment passer les frontières Pérou / Equateur et Equateur / Colombie facilement ?

Etape 1 : LIMA – TUMBES
Nous avons rejoint le Nord du Pérou en bus avec la compagnie Flores (20h pour 110 soles = 30€). Au Pérou, on entend beaucoup parler de la compagnie Cruz del Sur qui est la plus connue pour les touristes, la plus confortable et aussi la plus chère (environ le double du prix d’un bus classique).
La compagnie de bus Flores propose un service correct avec des sièges inclinables à 160° en bas (plus confortables) et 140° en haut pour un peu moins cher (90-100 soles). Seul problème, le moteur de la climatisation fait un bruit infernal. On a donc payé un peu plus cher pour un meilleur siège mais avec un bruit de moteur pendant tout le trajet…

Etape 2 : TUMBES – HUAQUILLAS (AGUAS VERDES)
Drapeau Pérou
La frontière entre le Pérou et l’Equateur. Cette zone est bien connue pour ses multiples arnaques. Les taxis et autres personnes en contact avec les touristes n’ont aucun scrupule pour vous faire sortir quelques dizaines de dollars en plus.
En arrivant au terminal de bus, on commence à parler sur un de ces chauffeurs de taxi équipé d’un « badge »… ça sent l’arnaque à plein nez. La règle est simple, passer le plus rapidement possible et ne faire confiance à personne. Il nous garantit qu’il est autorisé pour travailler avec les compagnie de bus, qu’il ne faut pas aller voir les autres taxis, que l’endroit est dangereux mais qu’avec lui on n’a rien à craindre… bref, quand on arrive dans un endroit comme ça on ne sait jamais trop quoi penser. Pas facile de juger.
Pour nous donner un peu de temps de réflexion et après ce long trajet, on décide de rester la nuit à Tumbes et de passer la frontière le lendemain. Le taxi nous conduit jusqu’à un hôtel et en route nous dit que « demain, c’est grève générale pour différentes raisons qu’il explique et que la frontière sera bloquée et le passage sera difficile pour plusieurs jours. Impossible de vérifier ses dires. On essaie de le faire un peu parler mais ces gens-là sont des parleurs nés. Bref, il nous embrouille, et sans nous forcer, nous fait prendre la décision de traverser la frontière tout de suite « pour être tranquilles de l’autre côté ».
Ensuite, vient la discussion du passage de frontière, encore une fois, rien n’est claire et il nous fait passer pour des imbéciles parce qu’on ne comprend rien à ses explications volontairement floues. On finit par lui demander de nous emmener jusqu’en Equateur. Il y a 20 minutes (60 soles = 16€ en négociant fermement) de voiture depuis Tumbes (pas de bus sur la route, donc à priori pas d’autres moyens d’y aller pour moins cher). On arrive, au milieu de nulle part, à la nouvelle frontière (2013), toute récente avec un seul bureau pour se faire tamponner la sortie du Pérou et l’entrée en Equateur sans problème et pas d’attente (quelques locaux seulement).
3 minutes plus tard, on ressort avec nos passeports et il faut prendre un autre taxi (équatorien) pour rejoindre Huaquillas (5 minutes, 3$).
Résumé : la frontière entre le Pérou et l’Equateur est une zone d’arnaques à touristes. Il existe en fait deux points de passage, l’ancien, connu pour être galère et pas clair, que l’on rejoint en bus puis le passage à pieds ; mais depuis la construction de la nouvelle frontière (à l’extérieur de la ville), la démarche est beaucoup plus simple mais un peu plus chère. La course en taxi doit pouvoir se négocier à 30 soles.
Huaquillas et Aguas Verdes sont en fait la même ville qui s’étend des deux côtés de la frontière et le nom change en fonction du pays (Huaquillas côté équatorien et Aguas verdes côté péruvien). 
Un conseil : restez le moins longtemps possible à Aguas Verdes… nous y sommes restés une nuit, c’était déjà trop et pas trop "safe" ! (tout comme beaucoup de villes frontalières)

Etape 3 : HUAQUILLAS – TULCAN
Drapeau Equateur
La monnaie en Equateur est le Dollar, comme dans bien d’autres pays d’Amérique latine (Amérique centrale en particulier).
Compagnie Panamericana 20$/personne, 20h de trajet jusqu’à Tulcan (départ 16H, arrivée le lendemain 12H), ville à quelques km de la frontière colombienne.
Ce trajet s’est très rapidement transformé en film d’action américain. Sur les 2 premières heures de route, nous nous sommes fait contrôlés 3 fois par des militaires le long de la route principale (la Panaméricaine). Ils vérifient les soutes à bagages, sûrement à la recherche d’armes ou de drogues, mais n’utilisent pas de chiens…
Le troisième contrôle a eu lieu de nuit... Les militaires armés font descendre tous les passagers du bus. Une fois dehors, les femmes sont séparées des hommes. Les hommes sont ordonnés de se mettre en file indienne le long du bus avec les mains sur le bus et les jambes écartées. 3 militaires commencent une fouille au corps ! Les autres militaires montent dans le bus et vérifient les sièges et les sacs restés à bord, l’ambiance est tendue, personne ne parle… Expérience étrange…
Arrivés à destination, nous passons la nuit à Tulcan à côté du terminal de bus, il y a 2 ou 3 hôtels (prix et chambres corrects).
Etape 4 : TULCAN – IPIALES
Prendre un taxi jusqu’à la frontière Equateur/Colombie (15-20 minutes pour 3,5$). Les taxis vous déposent sur le parking devant les bureaux. Les comptoirs sont les mêmes pour l’entrée et la sortie du pays, donc il peut y avoir du monde et l’attente peut être un peu longue (30 minutes dans notre cas). C’est le seul poste frontière où les employés jouaient derrière leur bureau, se racontaient des blagues, se parlaient entre eux, l’ambiance n’étaient pas celle des frontières habituelles avec des policiers et des fonctionnaires désagréables.
Une fois le tampon de sortie obtenu, il faut traverser un pont, puis un parking où attendent les taxis et les minibus. Il faut monter les escaliers pour accéder aux comptoirs et obtenir le tampon d’entrée en Colombie. En passant la frontière colombienne à pied, on ne nous a pas demandé de billets de sortie du territoire.
Ensuite, redescendre les escaliers et prendre un minibus pour Ipiales (1$/personne) jusqu’au terminal de bus.
Il y a un distributeur au RDC et des marchands dans le terminal (fruits, boissons, sandwich, poulet…) pour ceux qui prennent un bus directement pour une autre destination.

Etape 5 : IPIALES – CALI
Drapeau Colombie
Nous avons directement pris un bus de la compagnie « Transipiales » pour Cali : 11h de trajet (35 000 COP/pers =14€). Le bus n’est pas très confortable mais ça fait l’affaire. La route entre Ipiales et Cali est relativement bonne, mais elle passe dans les montagnes et c’est assez dangereux. Cette zone est aussi sensible due aux attaques de bus et vols de bagages. Nous passons entre les contrôles et nous sentons un peu plus en sécurité qu’en Equateur, à juste titre ?! 
Bref, le trajet se fait sans problème et nous arrivons de nuit à Cali ou nous prenons un taxi pour aller au Colombian Hostel, une ancienne maison familiale réaménagée en guesthouse. L’endroit est très agréable, propre et très bien tenu par son propriétaire Mauricio. Une super expérience.

Pour voir les photos du Pérou : cliquez ici

Pays suivant : la Colombie --> cliquez ici pour voir l'article

2 commentaires:

  1. Et bien, de sacrés expérience tout ça ! Je serais bien curieuse de voir tous les tampons sur votre passeport après un tel voyage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui gros périple !! Nos passeports sont remplis de tampons de tous ces pays ! Le mien (Aurélie) était pratiquement vide et il ne me reste que 3 pages blanches :) On le gardera longtemps ce passeport !

      Supprimer

Si vous n'avez pas de compte Google, choisissez le profil "Nom/URL" dans la liste déroulante puis entrez votre prénom.