26 septembre 2013

| 4 commentaires

Colombie: coup de coeur

Notre trajet : CALI – CARTHAGENE pendant 12 jours (du 19 juillet au 1er août 2013)

 
Nous sommes arrivés en Colombie par la frontière Sud avec l’Equateur. Pour lire notre traversée de l’Equateur, et tous les conseils liés aux transports, bus, frontière et aventures (contrôles routiers, trajet de bus…): cliquez ici. 


Cali (5 jours) 

Notre première étape a été Cali, la capitale de la salsa. C’est une grande ville (2 millions d’habitants) avec un réseau de bus tout neuf et très pratique. Santiago de Cali (nom officiel) en elle-même n’a aucun charme, le centre-ville est inexistant, très peu d’intérêt touristique ou culturel, plutôt une ville étape vers Medellin, Bogota ou vers la frontière Equatorienne (12h de bus). 
Malgré ces points peu reluisants sur la ville nous y sommes resté 5 jours car nous sommes tombés pendant les jeux mondiaux, « World Games 2013 », ou encore « Juegos Mondiales », (compétition sportive des disciplines qui ne sont pas aux Jeux Olympiques). Nous avons assisté à la gymnastique rythmique (disciplines : cerceau et ballon), une première pour nous que de se retrouver « en vrai » dans une compétition mondiale. 

Nous avons aussi apprécié la ville car nous avons adoré la guesthouse où nous avons séjourné : Colombian Hostel. C’est une ancienne maison familiale réaménagée en « hostel » avec 6 chambres (dortoirs et chambres double). On se sent vraiment chez soi, l’endroit est très agréable, avec une terrasse ensoleillée et une toute petite piscine pour se rafraichir, les chambres et les salles de bain partagées sont propres, le jeune gérant (Mauricio) est très sympa et toujours prêt à aider. Il y a une grande cuisine bien équipée, ce qui permet de faire un break de la haute gastronomie colombienne ! 

Prix : 65000 COP (=25€) la chambre double avec salle de bain partagée et petit-déjeuner. Alors, si vous ne savez pas où dormir à Cali, c’est définitivement l’endroit qu’il vous faut. http://www.booking.com/hotel/co/colombian-hostel.en.html?aid=372168

Que faire à Cali ? 

La région de Cali est connue pour la jolie vallée de Cauca (environ 1000 m d’altitude). L’idéal est donc de louer une voiture pour découvrir les alentours. Comme dit plus haut, la ville de Cali ne mérite pas de s’y attarder, ni pour son architecture, ni pour ses activités culturelles. 

Cali est aussi un bon point de départ pour rejoindre la côte pacifique pour aller voir les baleines. Mais, nous ne le recommandons pas du tout ! Ca a été une de nos plus grosses erreurs du voyage: aller voir les baleines sur la côte pacifique de la Colombie à Juanchaco/Ladrilleros ! 

Juillet-août est connue pour être la période de reproduction des baleines sur la côte pacifique de la Colombie. Ces dernières ont passées 6 mois dans les mers froides de l’Antarctique et remontent vers les eaux chaudes pour se reproduire. C’est une période propice pour les observer car elles sautent hors de l’eau (phase de séduction) et offrent un joli spectacle à ceux qui ont la chance de les voir. 

 
Cependant… voici 4 raisons de ne pas aller voir les baleines en Colombie (Juanchaco – Ladrilleros – Buenaventura) : 


Village le plus sale de notre voyage !
1) Cette région de la Colombie est aussi très connue pour ses pluies et ses précipitations importantes (spécialement à cette période) donc attendez vous à être sous l’eau… 
2) La côte Pacifique est la région la plus pauvre et la moins développée de la Colombie, ce qui ne rend pas les villes très attrayantes (sans parler des problèmes de sécurité dans cette région). 
3) La population locale, à majorité noire, n’a aucun sens du tourisme et est très peu chaleureuse ou accueillante (contrairement aux colombiens en général). Ils ne pensent qu’à votre argent et ça se voit dans leurs yeux ! 
4) Le tourisme, encore peu développé à Juanchaco / Ladrilleros, n’empêche pas les propriétaires « d’hôtels » de pratiquer des prix incroyablement élevés pour un service déplorable et de mauvaise qualité. Nous avons eu énormément de mal à trouver un endroit « correct » où poser nos sacs. La chambre la moins sale pour un prix encore possible nous a coûté 50$/nuit (avec une odeur de moisi en permanence, un tout petit lit, et une chambre toute petite !)… 
Une des seules baleines que l'on ait vu !
Après avoir traversé 4 pays d’Amérique du Sud, principalement en montagne, nous pensions nous arrêter 5 jours à Juanchaco pour profiter de la plage et de la côte. Nous sommes au final resté 2 jours, le temps d’arriver, de voir les baleines (sous la pluie) et de repartir ! 

Si cependant l’envie d’aller voir les baleines vous démange, choisissez un autre endroit : Peninsula Valdes en Argentine, côte Est en Australie, le golf de Californie entre le Mexique et la basse Californie, ou encore Isla Mujeres au Mexique pour les requins baleines...

Nous avons ensuite pris un vol direct pour Cartagena. Changement de décor ! 

Viva Colombia : compagnie aérienne low cost
Nous avons réservé notre vol sur la compagnie low cost de la Colombie : Viva Colombia. Les prix sont très intéressants, surtout quand il s’agit de s’économiser de longues heures de bus à travers le pays. Mais, (il y a toujours un mais) les réservations ne peuvent pas s’effectuer sur internet avec une carte bancaire "étrangère" et la compagnie n’a pas de bureaux de vente. Alors, 3 possibilités : 
1) Vous achetez vos billets Viva Colombia en ligne grâce à une carte colombienne, et remboursez directement la personne en cash (meilleure solution). 
2) Vous réserver vos billets Viva Colombia par téléphone (possibilité de payer avec une carte étrangère). C’est long, compliqué, fastidieux, et en plus ils rajoutent des frais de dossier et « oublient » de retirer l’assurance (qui est automatiquement incluse) … 
3) Réserver aux comptoirs Viva Colombia dans les aéroports, mais ces derniers sont ouverts juste avant les vols (voir conditions sur leur site internet). 

Peut-être que la compagnie Viva Colombia va finir par faciliter le paiement en ligne avec des cartes étrangères, mais en attendant ce jour, c’est un peu une mission d’économiser quelques pesos (mais ça les vaut). 

Cartagena (5 jours) 
En arrivant à l’aéroport de Cartagena (Carthagène en français ;-), c’est très simple, présentez-vous aux comptoirs des taxis, les tarifs sont fixes et vous payez à l’avance. 

Où dormir à Carthagène ? 
Dans la ville, vous en avez pour tous les goûts (du plus luxueux Sofitel, aux charmantes petites guest-house). La décoration est à l’image de la ville, colorée, fleurie et typique. Mais vous aurez du mal à trouver des hôtels « bon marché » ou alors ils ne donnent pas envie d’y rester ! La vieille ville regorge d’hôtels, de restaurants et de magasins. On trouve principalement des « hostels » dans le quartier de Getsemani et des établissements plus haut de gamme (voire luxe) dans le Centro. 


Nous avons donc opté pour un hôtel, Stil Cartagena, qui se trouve entre les 2 quartiers les plus connus (Getsemani et Centro), dans le petit quartier populaire Matuna. Nous avons réservé sur Booking car nous avions un tarif préférentiel (Genius). Pour 75000 COP (=30€) /nuit, nous avions une chambre avec climatisation, et un super buffet en guise de petit-déjeuner. C’est un des meilleurs rapport qualité / prix que nous ayons trouvé ! Sachant qu’avec la climatisation les prix montent très vite ! Seul hic : l’hôtel n’a aucun charme, c’est une grande tour sans décoration intérieure ou extérieure. Vous aurez cependant la vue sur la ville si vous êtes dans les plus hauts étages. http://www.booking.com/hotel/co/stil-cartagena.en-gb.html?aid=372168

Que faire à Cartagena ? 

Cette ancienne ville coloniale est divisée en 3 quartiers historiques : Getsemani (le plus connu), Centro, et San Diego entourés par une forteresse. C’est une ville très agréable, bien préservée et entretenue qui nous a beaucoup plu.
Se balader dans la vieille ville est une activité à ne pas manquer, où chaque rue est une carte postale. N’oubliez pas votre appareil photo ! La plupart des maisons arborent des façades colorées aux couleurs pastelles et bien fleuries. La nuit, les lumières dans la ville mettent en valeur les rues et les bâtiments. Bref, vous êtes bien dans la capitale romantique de la Colombie. 



La plage de Cartagena 

La plage de Cartagena, qui se trouve à 30 minutes du centre ville de Carthagène dans le quartier moderne de Bocagrande, n’est vraiment pas la plage idyllique des caraïbes avec le sable blanc et l’eau bleue. C’est une plage de sable gris, bordée par des buildings et complexes hôteliers à perte de vue, l’eau y est trouble et les marchands ambulants arpentent la plage toute la journée. Pas la peine de s’y presser, sauf pour vous rafraichir. 

Pour y aller, prenez un taxi partagé. Ce sont les taxis jaunes qui klaxonnent en permanence (pour remplir leur voiture). 



Une journée à Playa Blanca 
La plage par excellence pour vous sentir vraiment dans la mer des caraïbes est Playa Blanca ! Le sable est blanc de blanc et l'eau est transparente.

Pour vous rendre à Playa Blanca, vous pouvez prendre un tour en bateau à la journée (50 000 pesos, soit 20€), ou choisir l’option « locale ». Il faut environ 30 min de bateau alors qu’il vous faudra bien 2H pour rejoindre cette plage de sable blanc par la route ; plus économique, mais au final pas tant que ça...

Cependant, nous l’avons fait et c’est une expérience très dépaysante : grimpez dans un bus local (un « collectivo ») direction Pasa cavayo qui vous ferra traverser les quartiers populaires (voire très pauvres !) de Carthagène et des petites villes sur la route. Le bus passe par le gigantesque marché ouvert de Carthagène, où le décor est bien différent de celui de la ville touristique et les odeurs ne vous donnent pas envie de trainer, mais le bus s’arrête pour laisser monter les locaux des vendeurs avec du poisson frais (ou pas), de la viande, des fruits, des épices… Vous venez de faire 15 minutes de bus et vous voilà dans un autre monde qu’on a du mal à imaginer (pourtant toujours dans la ville de Carthagène...). Il faudra ensuite traverser une rivière en bateau, puis prendre un taxi pour rejoindre la plage. Nous avons décidé de faire le retour en bateau car tous les « tours » repartent de Playa Blanca vers 15h30. Aucun mal pour trouver une place et négocier le retour à Carthagène (15 000 pesos/pers = 6€). 

Au final, nous aurions aimé visiter davantage le pays : Bogota, Medellin, ... Mais, nous gardons un agréable souvenir de la gentillesse des colombiens, de la beauté de la ville de Carthagène et de l'ambiance positive qui règne partout et principalement dans les rues (danses, musiques, chants...).

Croisière Colombie / Panama (5 jours) 
Il n’y a pas de route qui relie l’Amérique du Sud à l’Amérique Centrale. Cela paraît incroyable mais c’est bien vrai ! 

2 possibilités, l’avion ou le bateau. Les vols étant très chers, l’option de la croisière en bateau / voilier entre la Colombie et le Panama est devenue un incontournable lors d’un voyage dans cette région du globe. 

Les 10 choses à savoir sur la croisière Colombie-Panama: 
1) Le prix par personne est relativement élevé (550$ non négociable…) + environ 50$ (bateau + taxi) pour rejoindre Panama City (ça on ne vous le dira pas) = 450 € 

2) Il s’agit avant tout d’un business qui se doit d’être rentable. La législation, la sécurité et le prix de l’entrée au Panama a augmenté, et ça se ressent dans le prix de la croisière (300$ en 2009, 550$ en 2013). 

3) Il est désormais impossible d’être embarqué dans un bateau en se rendant directement au port (nous avons essayé, mais l’accès au port est contrôlé et les capitaines des bateaux nous renvoie vers les agences en ville). 

4) Dans le sens Colombie/Panama, il faut compter 2 jours complets de navigation en mer et 3 jours dans l’archipel des îles San Blas. Dans l’autre sens, la croisière Panama/Colombie commence avec les 3 jours aux San Blas. 

5) Les agences essaient de remplir les bateaux au maximum aux dépens du confort et même en sacrifiant la cabine du capitaine (qui dormait sur le pont lors de notre croisière, même quand il pleuvait…). 

6) Vous voulez faire une croisière en voilier, et s’il n’y a pas de vent ? Le moteur! Bonne réponse ! Ces traversées fonctionnent toute l’année et les bateaux ont des rotations prévues toutes les semaines, le voyage dure 5 jours quoiqu’il en soit. C’est une politique peu adaptée à ce moyen de transport qui dépend des conditions météorologiques. Pendant la saison des pluies (juillet-sept), le vent est plutôt favorable dans le sens Panama-Colombie. Nous avons fait a croisière dans l’autre sens (Colombie-Panama) et donc, 5 jours de moteur (jour et nuit, et dormir à côté du moteur, ça n’a pas de prix !) 

7) Essayer (autant que possible) de réserver votre place sur un bateau qui n’est pas plein… 

8) Perla del Caribe est un bateau idéal (pour 6/7 pers), mais devient très inconfortable avec 10 personnes comme pendant notre croisière. Il faut rajouter en plus le capitaine et son second, total : 12 personnes sur un 14 mètres. Il faut être assez diplomate et tolérant pour vivre « collés » pendant 5 jours avec 10 personnes que vous ne connaissez pas. 

9) C’est une expérience unique et vous aurez peut-être la chance de voir des dauphins (nous en avons vu 2 fois), des poissons volants (qui ont atterris dans le cockpit), et même une TV qui flottait au milieu de la mer. 

10) Ce que nous recommandons ! L’archipel des Sans Blas, c’est un endroit paradisiaque où vous apercevez au loin des dizaines d’îlots (déserts ou pas). Plage, sable blanc et cocotiers résume bien les 3 jours que l’on a passé. La vie à bord d’un voilier est bien différente de toutes les autres expériences de voyage que l’on peut avoir et on s’en rappellera longtemps. 

Il y a une vingtaine de bateaux qui font régulièrement la traversée entre le Panama et la Colombie. 

5 astuces pour bien choisir votre croisière : 
1) Soit vous rendre dans l’agence « Blue Sailing » à Cartagène ou à Panama City qui regroupe à elle seule une dizaine de bateaux, soit réserver directement dans votre hôtel ou guesthouse (pour nous, les prix ne différentiait pas : 550$) 

2) Réserver votre croisière dès votre arrivée à Cartagena 

3) Prévoir entre 3 et 5 jours sur Cartagena en attendant le départ du bateau (pour pouvoir choisir votre bateau et ne pas prendre le 1er départ) 

4) Payer en cash vous permet d’économiser les frais de carte bancaire 

5) Lisez les avis et discussions sur internet traitant des sujets de la traversée avec le nom du bateau sur lequel vous allez embarquer.
 

Pour voir les photos de la Colombie : cliquez ici 
 
Prochain pays : l’Amérique Centrale, cliquez ici pour voir la page 


 

4 commentaires:

  1. Je découvre ce blog fort sympathique ...
    Tous les voyageurs semblent revenir très enthousiastes de la Colombie. Du coup ça pourrait devenir ma première destination en Amérique Latine (oui, jamais mis les pieds sur ce continent). Mais j'ai bien noté, les baleines ... non !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laurent ! C'est vrai qu'on avait des aprioris avant d'arriver en Colombie et au final, le pays est vraiment agréable. Il faut définitivement y aller ! Si tu as besoin de conseils pour le reste de ton voyage, n'hésites pas à demander, on sera ravis de t'aider ! Bonne préparation !

      Supprimer
  2. Bravo à tous les deux, depuis la fin de nos vacances, vous continuez à nous faire voyager et rêver à travers ces magnifiques photos.
    Félicitations pour ce beau parcours.
    Merci, et bon courage pour le retour.
    Anne-Marie et Patrick
    A bientôt,bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre message Anne-Marie et Patrick ! Ca nous fait très plaisir !
      A bientôt. Bisous

      Supprimer

Si vous n'avez pas de compte Google, choisissez le profil "Nom/URL" dans la liste déroulante puis entrez votre prénom.