31 mars 2013

| 1 commentaires

Conseils & Astuces de voyage en Inde


A l’aéroport
Si vous arrivez à Delhi, en sortant de l’aéroport, traversez la foule de taxis qui vous harcelle (et qui négocient même en Euros) et allez directement à la cabane qui dit « pre-paid taxi » ; ce sont les taxis jaune et noir, vous payez en avance en fonction de votre destination et pas de surprise à l’arrivée. (Idem à la gare)

Le métro
Les filles ! Un wagon à l’avant du métro vous est réservé. Ce petit coin de tranquillité vous éloignera de la présence permanente des hommes et leur regard (parfois insistant et même collant aux heures de pointe…).





Les vendeurs omniprésents
Lors de vos promenades, vous serez sollicités par les vendeurs en permanence. Retenez ces 2 mots d’Hindi qui vous serviront dès vos premiers pas dans la ville, prononcez « néi baya » (= « non mon frère » mais de façon respectueuse).
Astuce : les indiens (vendeurs, chauffeurs de rickshaw,…) restent très respectueux (généralement) des touristes, même s’ils sont parfois insistants. Alors, même s’ils vous accostent pour faire du business (et que vous ne comptez pas acheter), posez leur une question simple (where is xxxxx guest house ?/restaurant ?/xxxxx place ?...). Ils vous indiqueront le chemin (plus ou moins vaguement) et vous pourrez poursuivre votre chemin tranquillement sans avoir acheté.

La négociation
Mis à part quelques prix fixes (imprimés directement sur les produits, bien regarder au même endroit que les dates de péremption), TOUT est négociable. N’essayez pas de tout convertir en € (sauf les sommes à partir de 2000-3000 RPS). Pensez plutôt en produits équivalents. Si vous faites baissez un prix de 150 RPS (certes, seulement 2€), mais ça représente aussi un plat dans un resto… Pensez à l’indienne.
Commencez toutes négociations (surtout dans les shops de souvenirs, bijoux, textiles…) en divisant le prix annoncé par 3, et ensuite voyez. De toute façon, tous les produits sont les mêmes partout (ou presque). Vous trouverez les mêmes dans le magasin à côté et dans la ville suivante.

Les transports
1) Ne soyez pas pressés ! Privilégiez systématiquement les voyages de nuit en « sleeper class », les longues heures de train ou de bus à 50km/h sont plus tolérables allongé.
2) En fonction de la saison, choisissez « AC » (clim et sans fenêtre qui s’ouvre) ou « non AC » (sans clim et avec fenêtres qui s’ouvrent)
3) Les trains sont vites pleins et vous devrez réserver en avance (3 - 5 jours avant minimum). Pour le bus (hors période de forte affluence), vous trouverez du jour pour le lendemain.
4) Attention, dans le train en sleeper, il y a trois couchettes superposées par compartiment. La couchette du bas, celle qui sert de siège en début de voyage. La couchette du milieu, qui sert de dossier quand on est assis sur celle du bas et qui se lève et s’accroche (vous inquiétez pas, c’est solide). La couchette du haut est fixe. Généralement les indiens s’assoient en début de trajet jusqu’à ce qu’ils aillent se coucher. Si votre couchette est celle du milieu ou du bas, vous devez donc attendre qu’ils décident d’aller se coucher… (Patience…, ça peut être long ! Surtout si vous êtes le sujet de la discussion). Solution : installez-vous dans la couchette du haut et échangez votre couchette (du milieu ou du bas). Sinon, discutez avec les indiens (parfois forts sympathiques) et allez vous coucher quand tout le monde sera d’accord.
5) Quelque soit votre moyen de transport, pensez à prendre un drap (surtout dans les bus, l’état des couchettes est parfois très douteux (on rentre à 2 adultes quant ils sont une dizaine d’enfants…).

Voyage en couple (non mariés)
Dans la culture indienne, les couples ne dorment pas ensemble tant qu’ils ne sont pas mariés. Alors pour ne pas choquer, dites que vous êtes mariés ça sera plus simple et le contact plus amical.

Nourriture Veg/Non-veg et Dry/Gravy
En Inde, il y a beaucoup de végétariens et il existe des  « villes saintes » comme Pushkar dans le Rajasthan (à faire absolument), ou Hampi dans le Karnataka (à faire aussi). Dans ces villes, vous ne trouverez pas de viande, et parfois même pas d’œufs… N’allez pas demander du chicken !
Vous trouverez 2 types de plats : les plats dits « secs » (dry) ou « en sauce » (gravy). Les indiens mangent beaucoup de plats en sauce avec du pain (naan, chapati,…) mais limitez les car ils sont cuits à l’huile et ne favorisent pas forcément une bonne digestion. Un conseil, ne passez pas à côté de l’afghani chicken (dry) quand vous en aurez l’occasion.


Agra - Le Taj Mahal
Si vous êtes à Delhi, il y a le Shatabdi Express (un train un peu plus cher que les autres en Inde, 450 RPS/pers) mais vous serez à Agra en 2h (départ 6h, arrivée 8h). Possibilité de laisser vos sacs à la consigne de la gare d’Agra (15 RPS/sac). Vos sacs ne seront pas acceptés s’ils ne sont pas fermés par un cadenas.
Le Taj Mahal est un lieu musulman et donc fermé le vendredi. Par contre, si vous y allez le vendredi, il y aura moins de monde, vous serez moins harcelé par les vendeurs et vous verrez l’envers du décor avec les travaux, les réparations... Vous ne pourrez pas entrer dans le Taj, mais vous pourrez le voir de l’autre côté de la rivière Jamuna, dans le parc créé pour voir le monument de dernière.
Il est intéressant aussi de visiter les autres bâtiments et lieux d’Agra (Red Fort, Baby Taj, et l’arrière du Taj Mahal le long de la rivière « Backside »).
Un conseil, prenez un Rickshaw pour la journée (500 RPS), il vous baladera d’un coin à l’autre, vous attendra dehors et pendant votre pause déjeuner et vous évitera de négocier à la sortie de chaque visite…

Les « roof top restaurants »
Dans de nombreux lieux touristiques, vous aurez le choix de différents restaurants pour passer vos soirées et admirer (ou pas) la vue, la vie, l’animation depuis le toit de l'immeuble… Nombreux proposent une connexion WIFI (souvent très lente) et des cartes avec du choix. Ces établissements ont l’habitude de cuisiner « non-spicy » pour les touristes.

Pushkar
Petit village très sympa développé autour du lac sacré. Village entièrement végétarien (vous ne trouverez même pas un œuf ni même une bière). De  nombreuses Guesthouses, vous avez le choix et vous serrez sollicités à votre arrivée (attention aux périodes de forte affluence et de festival ou autre événement où tout se rempli vite).
Si vous allez ensuite à Jaisalmer, vous ne pourrez acheter votre billet qu’une fois sur place. 2 bus par jour qui partent à 21h et 23h, comptez 10h de trajet. Attention, ça bouge et le son du klaxon vous rendra fou, mais vous finirez par sombrer sur un semblant de ligne droite.

Les incontournables mots/phrases/questions :
"Come see my shop"
"My friend, where you from” “which country?”
“what’s your name?”
"Rickshaw my friend?"

Dans les villes touristiques, les indiens vous disent tous « hello » / « good evening » / « good morning » / « how are you ?»… ce n’est pas du harcèlement. Ils sont juste polis et vous respectent, alors répondez juste « good morning » ou « hello » gentiment. Au bout de quelques jours, une relation se créer avec les vendeurs, et ils deviennent vos « amis ».

Le Chaï
Vous serez régulièrement invité à boire un chaï ou plutôt un « welcome chaï ». C’est tout simplement du thé au lait (vieille habitude british qui est restée ancrée dans la culture). C’est un moment de partage avec quelqu’un et en acceptant, vous créez une relation conviviale et chaleureuse. Refuser peu être gênant pour la personne qui vous le propose. 

Plus d'informations sur l'Inde : cliquez ici

1 commentaire:

  1. Le pays est très oppressant (les odeurs, le monde et la poussière) cependant je suis d'accord avec vous les gens sont très respectueux et ne sont pas agressif.Et que dire de la nourriture... Excellente!

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte Google, choisissez le profil "Nom/URL" dans la liste déroulante puis entrez votre prénom.