01 août 2013

| 1 commentaires

Australie côte Est

Quoi ? Australian road trip 

Où ? côte Est de l’Australie du Nord au Sud de Cairns à Sydney 
Comment ? en van - Location Jucy 
Quand ? du 17 mai au 6 juin 2013
Distance ? 4000 kms au total 
Combien ?
- 992 AU$ pour la location du van pour 14 jours avec l’assurance comprise 
- 500 AU$ d’essence, soit environ 8 pleins à 60$ 
- Consommation : 450-500 kms /plein 


Tout d’abord, l’Australie applique des règles très strictes quant aux touristes arrivant sur leur territoire. La douane regarde en particulier la nourriture (fruits, légumes, noix, graines,…). Pour les voyageurs provenant d’autres pays, ils demandent de vérifier les souvenirs et autres objets achetés à l’étranger (en bois, en pierre, en métal…) spécialement pour les vols provenant de Bali, du Cambodge, d’Inde et les pays d’Asie et d’Amérique latine en général. 

Il est donc préférable, pour éviter tout contrôle un peu long après un vol, d’avoir envoyé à l’avance par avion ou par cargo tous les souvenirs et autres objets pouvant être saisis en douane. En expliquant que nous avions pris ces précautions, le passage en douane a été une formalité. 

Nous sommes donc arrivés à Cairns en avion (de Bali). Nous avions une réservation dans une Guest House à Cairns « Caravella 149 » (avec piscine), un peu à l’écart du centre (10-15min à pied). Comptez 50 AU$ pour une chambre double et salle de bain commune. Inclus dans le prix de la chambre, le « free pick up » à l’aéroport et un repas offert dans un bar/restaurant partenaire du centre-ville. Au final, c’est très intéressant de réserver à l’avance (via le site Booking.com par exemple) et vous permet d’économiser le taxi de l’aéroport (20-25$). 

Nous n’avions que 3 semaines en Australie et l’idéal était de louer un van pour descendre la côte et visiter un peu le pays. Il faut savoir que les logements et les transports sont relativement chers en Australie alors la location de van est un bon compromis et une expérience très différente du voyage « sac à dos ». 

Le road trip de la côte Est est un « classique » chez les jeunes qui partent visiter ce pays avec le « working holiday visa ». Cela donne la possibilité de travailler, d’apprendre l’anglais, de profiter du pays et des attractions qu’il présente. On est donc rarement seul en Australie et de nombreux vans sillonnent les routes australiennes toute l’année. 

Dès notre arrivée à Cairns (malgré le décalage horaire et le peu de sommeil), nous attaquons à pied la recherche du van parfait ! 
Il y a de nombreux loueurs, alors il faut faire un choix. 3 d’entre eux (Jucy, Wicked, Autobarn) se situent dans le centre dans un rayon de 1km (facile et rapide à pied, compter environ 30 min). D’autres se situent près de l’aéroport (Britz, Apollo). 

Faut-il louer un van à l’avance en Australie ? 
Nous avions pensé faire une réservation de van sur internet avant d’arriver mais au final, en basse saison (mai/juin) ce n’est pas intéressant. Sur internet les prix affichés proposent des locations pour 35$/j (hors assurance) et nous avons loué notre van sur place pour 24$/j (hors assurance). Cela vaut le coup d’attendre d’être sur place. 

Location de van avec ou sans assurance ? 
L’assurance complète, « full insurance », est chère, 25$/j et double le prix de la location, certes, mais… Il faut souscrire la « full insurance » !! Pourquoi ? 
C’est simple, voici 4 raisons : 
1) Partez et conduisez l’esprit tranquille, c’est beaucoup plus agréable. On ne sait jamais ce qu’il peut arriver, un kangourou se retrouve vite au milieu de la route… 

2) Si vous souscrivez à cette assurance, le loueur ne sera pas du tout regardant sur l’état des lieux du véhicule et de l’équipement à son retour, tout est couvert. 

3) Si par malheur, il arrive quelque chose, les loueurs proposent de vrais services d’assistance partout en Australie 24h/24. On ne souhaite à personne de tomber en panne au milieu du bush sans assistance… 

4) S’il arrive quoi que ce soit à la voiture (même un phare cassé par exemple), cela peut vous coûter très cher. Alors qu’avec l’assurance, vous n’aurez rien à payer. 

Location de van, glacière ou frigo ? 
Nous avons choisi l’option glacière, mais après réflexion le frigo doit être plus pratique. Avoir une glacière oblige à acheter de la glace tous les 2 jours en moyenne. Elle est vendue en sac de 4kgs et coute entre 2,5$ en supermarché et 4$ en station-service. C’est assez contraignant et délicat avec les produits frais et produits laitiers. De plus, le sac de 4kgs occupe la moitié de la glacière, ce qui réduit l’espace pour le reste. Enfin, quand la glace fond, il reste 2L d’eau dans laquelle baignent les produits… 

La seule contrainte avec un frigo est de ne pas s’arrêter plus de 2 jours sans conduire (la batterie du frigo se recharge avec le moteur). Ce qui nous semble être plus pratique au final. A savoir : avec le frigo, le prix du van augmente un peu… 

Choix de la compagnie de location du van 
Au final, nous avons choisi un van Jucy. Ce sont ceux qui nous paraissaient les plus propres, sûrs et bien équipés. Et nous avons été pleinement satisfaits !


Notre Road Trip 
Première étape : un petit tour au Bi-Lo (centre commercial) pour faire les courses. 

Nous voilà sur la route, destination finale Sydney. 

Nous avions entendus parler de Cape Tribulation, à 150 kms au nord de Cairns. C’est un endroit très sympathique mais nous n’avons pas pu en profiter à cause du temps gris et pluvieux sur toute la région à cette époque (mai). Pour rejoindre Cape Tribulation, il faut prendre un petit ferry pour traverser une rivière (23$ A/R). Il n’existe pas d’aire de repos, « rest area » ou camping gratuit dans le parc national de Cape Tribulation, comptez 10$/pers pour la nuit au minimum dans un camping où il s’agît juste de vous garer. 

En descendant la côte de Cairns à Sydney, nous avons planifié notre itinéraire en fonction des aires de repos, « rest area », gratuites en se basant sur des étapes de 200-250 kms environ (3h30 de route). Il est donc indispensable pour s’organiser un minimum et pour économiser des dollars d’avoir le « Camps ». C’est un gros et grand guide qui répertorie sur tout le territoire australien tous les campings, aires de repos, aires de pique-nique… et les infrastructures que chacun propose (WC, eau potable, point d’eau, BBQ,…). Il existe plusieurs éditions Camps 6 et maintenant Camps 7, mais ce n’est pas grave si vous n’avez pas la toute dernière édition. Vous vous en sortirez quand même ! Nous avons acheté le notre dans un « second hand book shop » à Cairns et l’avons revendu pour le même prix dans une auberge à Sydney. 

L’Australie : le pays de l’outdoor
C’est une vraie particularité de la culture australienne. Tout le long de la côte, les plages et villes côtières sont aménagés avec des abris, tables, bancs, BBQ, robinets, toilettes, douches, etc... Le tout est correctement entretenu et très peu dégradé ! Quelque chose qui ne marcherait sûrement pas en France… 

Toutes les familles, amis organisent des pique-niques autour de ces espaces aménagés. Chacun amène ce qu’il a cuisiné, les hommes s’occupent des barbecues et tout le monde fait la fête. C’est d’ailleurs en extérieur que les enfants fêtent leurs anniversaires et peuvent par la même occasion jouer dans les espaces qui leur sont dédié. Ambiance très sympa. 

L’Australie : des lagons artificiels partout 
Au nord de la côte Est, les plages sont déconseillées à cause de la présence des crocodiles et des méduses. Les villes côtières ont donc généralement aménagé une zone dans le centre ville où on y trouve une piscine (« lagoon »), des douches et des toilettes publiques, des espaces verts, des tables, des BBQ, ce qui permet aux habitants et aux touristes de profiter des week-end et des beaux jours. Le tout est gratuit, propre, et très agréable. Le lagon que l’on a préféré est celui de Cairns (avec accès wifi gratuit au bord de la piscine :-). 

Un peu dommage que ces 1000 kms de côtes ne soient pas exploitables… 

Les routes australiennes
Vu le nombre de voyageurs sur les routes, c’est une réelle industrie qui s’est développé dans cet immense pays. Les routes sont relativement agréables (moins la nuit). On circule à 60 km/h en ville, et entre 80 et 110 km/h sur les routes. Nous avons constatés (et subi) la réfection et agrandissement des routes sur presque les 3000 kms de côte. C’est un vrai programme gouvernemental pour améliorer la sécurité, fluidifier certains tronçons et contourner des obstacles naturels. Il n’y a pas de péage, sauf pour l’entrée dans certaines grandes villes (Sydney et Brisbane) mais il est possible de les éviter. Pas vraiment pour le coût, quelques dollars, mais plus pour les démarches car on ne paye pas au guichet mais via internet ou par téléphone. On ne vous en dira pas plus sur les péages, on ne les a pas vus ! 

Où dormir en van en Australie ? 
Comme cité plus haut, la bible pour un voyage en van est le « Camps ». Il en sort une nouvelle édition régulièrement. Ce livre coute 60$ (neuf) et peut se trouver à 20-30$ (d’occasion). Il n’existe pas vraiment de marché pour acheter un de ces livres d’occasion. Le mieux est de faire le tour des « second hand book shop » dans les grosses villes touristiques, les « Guest house » où pourraient se trouver des voyageurs en fin de parcours et sinon les « book shop » pour l’acheter neuf. 

Avec ce livre, les routes, villes et villages australiens n’ont plus eu de secret pour nous. Il se décompose en 2 parties : les cartes routières de tout le territoire classées par région (Queensland, New South Wales…) et le détail de chaque camping, rest area en fonction des aménagements, de la limite de temps, emplacement payant ou non… Tout y est inscrit.

Il y a quelques mises à jour sur chaque nouvelle version mais rien d’exceptionnel. Nous avons voyagé avec le « Camps 6 » alors que le « Camps 7 » était déjà sorti depuis quelques mois. 

Dormir gratuitement en Australie ? 
Nous avons descendu toute la côte de Cairns à Sydney sans jamais dormir dans un camping payant, seulement dans des aires de repos gratuites, « rest area » (sauf à Cape Tribulation et Airlie Beach).
Quand nous avions le choix, nous avons favorisé les « rest area » éloignées de la route voire franchement dans la campagne, et étant équipées d’une douche. Mais ce n’est pas toujours possible et il nous est arrivé de dormir sur un parking de station-service au milieu d’une quinzaine d’énormes camions de marchandises (on se sent tout petit…). Il faut aussi savoir que le temps est limité sur les aires de repos gratuites, 48H, 72H… Tout est indiqué dans le Camps. Donc veillez à ne pas dépasser le temps sinon les Rangers (police australienne) viendront surement toquer à votre fenêtre ! 

Les meilleurs endroits où dormir sur la côte est de l’Australie 
Bilan des rest area / camping area (du nord au sud) où nous avons dormi: 
- Babinda rest area, une des meilleures « free rest area » de notre voyage (bien équipée, super terrain, douches, propre…) 

- Saunders park rest area est un des meilleurs endroits pour y garer son van. Situé juste devant la plage, en face de Magnetic Island. Peu d’emplacements alors arrivez tôt, une douche extérieure, des barbecues à disposition… L’endroit est vraiment agréable. 

- Le camping de Base X à Airlie Beach (10$ la première nuit avec Jucy). Camping situé à droite du rond-point à l’entrée de la ville. Très pratique car il n’existe pas d’endroit gratuit dans les environs, et les Rangers patrouillent la nuit et font la chasse au camping sauvage. 

- Tiaro Memorial Park rest area: endroit simple mais avec douches chaudes! 


Où dormir en van dans les grandes villes en Australie ? 
La question de tout voyageur arrivant dans une grosse ville et ne voulant pas faire 100 kms pour aller dormir… Légalement le camping (van, tente, voiture…) est interdit. En pratique, si vous trouvez une place un peu à l’écart du centre, dans une petite rue, vous pouvez tenter de passer la nuit. Une bonne nuit reposante n’est pas forcément garantie du fait du passage des voitures et de l’angoisse du possible passage des Rangers. A vos risques et périls… L’amende est assez élevée… 

Mais des fois cette solution s’impose… Donc si vous comptez dormir en ville, quelques conseils : ne sortez pas la table, les chaises, les bières, le barbecue et la musique. Ça attire l’attention ! Garez-vous silencieusement vers 22h-23h, éteignez les lumières et au lit. Debout vers 6/7h, un coup d’œil sur le pare-brise (pour vérifier si vous avez gagné le gros lot !) et en route. 

A ne pas manquer sur la route : 
- Se balader dans le marché de Port Douglas (le dimanche). On y trouve l’ambiance australienne avec les australiens barbus, en short courts et tennis + chaussettes remontées jusqu’aux mollets. On y trouve des stands d’objets de fabrication artisanale et quelques bonnes idées. 

- Le zoo de Rockhampton (www.rockhamptonzoo.co.au) qui se trouve dans le « botanic garden », et qui est exceptionnellement gratuit. A 15h20 tous les jours, soyez présents pour participer au « koala feeding » (l’heure du repas pour les koalas), avec la possibilité d’entrer dans l’enclos et de caresser les koalas, de vraies peluches vivantes ! 

- La ville côtière de Cardwell pour y admirer de superbes maisons de bords de mer. 

- Monter la colline de Townsville pour admirer la vue sur la ville et la côte (accès à pied ou en voiture). 

- Aller voir le couché de soleil sur la plage d’Airlie beach

- Acheter et gouter le rhum à Bundaberg

- Noosa heads et son parc national à faire en semaine. (Le week end, il y a trop de monde) 

- « Glass house mountains » au nord de Brisbane. Des petites randonnées (environ 2h) pour accéder en haut des montagnes. Panoramas incroyables sur la région depuis les sommets. Possibilité d’escalade. 

- Brisbane : visite du clocher du City Hall. Réserver à l’avance le matin pour une visite dans la journée. 

- Burleigh Heads, petite ville très sympa, orientée surf, située au sud de Brisbane. 

- Byron Bay, un lieu mythique pour tous les surfeurs… La visite du phare (gratuit) vous offre un panorama sur toute la baie. 

- L’hôpital des koalas à Port Macquarie. Association qui s’occupe des koalas blessés (accidents de la route) ou malades, avant de les relâcher dans la nature. 

- Les Blue Mountains, situées à 150 kms à l’ouest de Sydney. En passant par les « Blue Mountains », vous ne payerez pas le péage d’accès à Sydney en arrivant du nord. Une gigantesque forêt d’eucalyptus qui donne un reflet bleuté, d’où le nom des « Blue Mountains ».
Les paysages sont incroyables. Il existe d’innombrables balades et randonnées à faire et il y a de magnifiques points de vue (lookout) pour faire de belles photos. Le meilleur moment reste au coucher du soleil avec une lumière orangée sur la montagne. 



- Acheter les livres « Camps » et « Lonely Planet East Cost » au « second hand book shop » de Cairns (proche de la place principale). 

- Le permis international n’est pas nécessaire pour louer un van (votre permis français est suffisant). 

- Payer la location du van en cash pour éviter les frais de paiement par carte. 

- Pas de surcoût pour assurer un 2ème conducteur avec Jucy. 

- Le prix de l’essence diminue au fur et à mesure des kms vers le sud. L’essence la plus chère va être vers Cairns et la moins chère à Sydney : près de 0,30 $ d’écart. 

- Profitez des lagons artificiels pour prendre des douches. Ce sont généralement des lieux très bien équipés et entretenus. 

- Ne pas conduire la nuit à cause des kangourous et la combinaison nuit noire de l’Australie + gros camions pleins phares qui roulent plus vite que les vans est assez dangereuse. 

- Internet = Fast Food (Mc Do, accès illimité ou Hungry Jack, seulement 30 min) et Free wifi au lagon de cairns. 

- Si vous avez un smartphone (avec Androïd), vous pourrez utiliser le GPS / Google Maps. Il faut compter 3 minutes pour qu’il trouve votre position. Cela peut s’avérer très pratique lorsque vous ne savez plus où vous êtes ! 
Indispensable en van : 
- Tupperware 
- Lampe frontale 
- Ouvre boite/décapsuleur 
- Anti-moustique 
- Corde pour faire sécher les affaires 
- Adaptateur allume cigare pour charger téléphone/MP3/GoPro… 
- Câble jack pour écouter la musique de votre téléphone/MP3 sur l’autoradio 


Lecture : « Piège nuptial » Douglas Kenedy (aventure sur les routes de l’outback) 

Film : “Australia“ (histoire sur le peuple australien)

Pour voir les photos de l'Australie : cliquez ici 

Prochain pays : la Nouvelle Calédonie 

1 commentaire:

  1. Nice post. I used to be checking continuously this blog and I'm impressed!
    Extremely useful information particularly the last part :)
    I take care of such information much. I used to be seeking this particular information
    for a long time. Thanks and best of luck.

    My webpage; notebook repair service

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte Google, choisissez le profil "Nom/URL" dans la liste déroulante puis entrez votre prénom.